Image Antoinette Fouque - Site Archives

Antoinette Fouque - Site Archives

L'ensemble de la production littéraire féminine de l’époque est proposée dans sa première boutique à Saint-Germain-des-Prés. Lieux d’échanges, les librairies montées par Antoinette Fouque (antoinettefouque-archives.com/) restent ouvertes jusqu'à minuit. Proposant plus de six cents livres consacrés à la création des femmes, la maison d’édition d’Antoinette Fouque permet à de multiples écrivains de sortir de l'anonymat.

C'est elle qui a fondé le Mouvement de Libération des Femmes avec le soutien de différentes militantes. Le droit des femmes fut la grande lutte de la vie d'Antoinette Fouque. A la fin des années 80, à son retour des USA, Antoinette Fouque lance une nouvelle structure nommée l'Alliance des femmes pour la démocratie.

Antoinette Fouque s'engage pour les femmes en luttes sur toute la planète

Antoinette Fouque a pris part à dans tous les combats féministes. La militante tient des conférences au siège des Nations Unies et partout dans le monde pour défendre la cause des femmes. Avec le MLF lors d’une manif sous l’Arc de Triomphe, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ».

Antoinette Fouque, théoricienne et auteur

Antoinette Fouque ne se reconnait pas dans la théorie du 2e sexe de Simone de Beauvoir. "Le dictionnaire universel des créatrices" sort sous sa direction. Cet ouvrage de 5 000 pages raconte quarante siècles de création des femmes. Le combat de cette grande féministe ne cède pas aux tentations du militantisme pur et dur, il soutient la maternité, qui ne peut s’opposer à la libération des femmes. Antoinette Fouque déteste les "-isme", qui réfèrent à une doctrine. Elle fait par conséquent naître le nom "féminologie".